Aude decroissance
  
MeromeMerome a écrit publication qui suit Fri, 12 Jan 2018 13:37:08 +0100
En France, pays du nucléaire, la tâche immense du démantèlement (cout du démantèlement *5 depuis 2000 : de 16 Mds d'€à 79 Mds d'€)
https://www.romandie.com/news/En-France-pays-du-nucleaire-la-tache-immense-du-demantelement/880023.rom
Aude decroissance
  
SillionSillion a écrit publication qui suit Sun, 14 Jan 2018 10:21:14 +0100
Aude decroissance
  
spiralspiral a écrit publication qui suit Sun, 14 Jan 2018 17:15:57 +0100
Daniel Lindenberg : « La droitisation de l’intelligentsia ne fait plus aucun doute »
20 janvier 2016

Vilipendéà la publication en 2002 de son essai, l’historien des idées persiste et signe : la bascule idéologique a eu lieu et les « nouveaux réactionnaires » ont investi le champ politique.

De lui-même, il n’aurait sans doute pas republié son essai le Rappel à l’ordre. Trop de coups échangés, encaissés. Mais l’historien des idées Daniel Lindenberg ne regrette rien. Jamais les « nouveaux réactionnaires » ne se sont si bien portés.
Aude decroissance
  
LDHLDH a écrit publication qui suit Wed, 10 Jan 2018 17:00:19 +0100
[Communiqué LDH] 🔴 "Mort de #RémiFraisse : pas de responsables, pas de coupables !" Qui peut croire que la #justice y trouvera son compte ? ➤ https://www.ldh-france.org/mort-remi-fraisse-pas-responsables-pas-coupables/
Image/photo

voir en taille réelle

Aude decroissance
  
Salinger 3Salinger 3 a écrit publication qui suit Fri, 05 Jan 2018 03:24:26 +0100
Si vous estimez que votre organisation a besoin d'être « présente » sur Facebook
recommandations par Richard Stallman le 2016-12-11

Facebook est un moteur de surveillance, accumulant beaucoup de données personnelles disponibles aussi pour l'État. Par égard pour votre vie privée et votre liberté, il est important de ne pas posséder de compte Facebook actif ; en refusant, vous bloquez le principal canal par lequel Facebook recueille des informations sur vous, et à travers vous sur vos parents et amis (il est également important d'éviter Whatsapp et Instagram, des filiales de Facebook). Si vous leur expliquez pourquoi vous insistez fermement pour communiquer avec eux par un autre système, vous renforcerez votre volonté de résister aux systèmes qui se servent de vous pour vous nuire et nuire aux autres.

Facebook a acquis un tel pouvoir de nos jours que cela met en danger la liberté et la démocratie. Ses règles concernant ce qui peut être publié reviennent à une censure de la société dans son ensemble et conduisent à des différends politiques. Mais ces différends détournent notre attention de l'essentiel, qui est qu'aucune entreprise ne doit posséder un tel pouvoir.

Facebook a le pouvoir de manipuler les élections au moyen de changements subtils dans ses règles. Qu'elle l'ait déjà fait intentionnellement ou non, il n'en reste pas moins que cet état des choses est dangereux.

De nombreuses organisations entretiennent une page Facebook pour chercher du soutien. L'existence de cette page ne nuit pas directement à l'organisation, mais sans un minimum de précautions, elle augmentera le pouvoir de Facebook.

En général, les organisations ont une page Facebook pour essayer d'obtenir le maximum de visibilité. Or les ingénieurs de Facebook ont conçu un système sournois dans lequel, pour obtenir une visibilité maximale, on doit renforcer le plus possible le pouvoir de cette société.

Le moyen le plus radical pour d'éviter cela, c'est de refuser d'avoir une page Facebook. Cependant, il y a peut-être moyen de trouver un compromis dans lequel on attire le soutien du public sans trop augmenter le pouvoir de Facebook. Cet article propose un tel compromis.

Principes généraux- Faites de votre site Web l'endroit où il faut aller pour avoir tous les renseignements sur votre organisation. Quoi qu'on veuille savoir, c'est sur le site Web qu'on doit le trouver. - Dites sur la page Facebook que le site Web de l'organisation est la meilleure source d'information. Demandez explicitement aux gens de toujours mettre en lien le site Web, jamais la page Facebook. - Adoptez cette devise : « Facebook est mauvais pour les gens. Quand ils nous trouvent sur Facebook, nous leur montrons le chemin de la sortie et c'est ailleurs que nous leur parlons. »

1/ Ce qu'il faut mettre sur Facebook ; ce qu'il ne faut pas mettre

2/ Évitez la messagerie Facebook !Indiquez sur la page Facebook que les personnes souhaitant s'adresser à l'organisation doivent le faire par d'autres systèmes et NON par la messagerie Facebook. Dites quels systèmes vous préférez et donnez les noms ou les identifiants des comptes à utiliser. Les autres systèmes de communication peuvent avoir d'autres failles. À la Free Software Foundation (FSF), nous nous servons surtout du courriel et du téléphone ; nous utilisons SIPpour la communication audio ou vidéo sur Internet, mais jamais Skype parce que Skype nécessite un logiciel client « privateur ». Ce qui est essentiel ici, c'est que TOUTE méthode de communication autre que Facebook et WhatsApp (propriété de Facebook) éloignera les gens de Facebook.

Si quelqu'un vous envoie un message Facebook en dépit de votre demande, répondez en disant : « Continuons cette conversation par le système X, Y ou Z. Nous ne voulons pas donner d'information supplémentaire à Facebook sur notre organisation ou ses contacts, y compris sur vous.

3/ Évitez d'aider ou de promouvoir Facebook !Ne mentionnez pas la page Facebook sur votre site Web ou autre document en ligne. La page Facebook est pour ceux qui la cherchent sur Facebook. N'affichez pas de bouton Like sur vos pages Web. Facebook utilise les boutons Like présents sur les sites tiers pour suivre tous leurs visiteurs à la trace. Le bouton traque même les visiteurs qui n'ont pas de compte Facebook. De manière générale, il est conseillé d'utiliser un navigateur comme IceCat qui bloque les systèmes de pistage dans les pages Web, y compris les boutons Like de Facebook et la plupart des publicités. Une autre raison de ne pas avoir de bouton Like est que ce bouton incite les gens à s'impliquer davantage dans Facebook.

4/ Comment communiquer avec Facebook de manière sûre

la suite : https://stallman.org/facebook-presence.fr.html

#facebook #stallman #présence #recommandations #entreprise #promotion #visibilité #pub
Affichage des messages de notification

Aude decroissance
  
@hubzilla francophone+
Bonjour,
Mon instance Hubzilla tourne sur un serveur  ubuntu server 16.04 auto hébergé, je reçois les notifications via Thunderbird avec des réglages d'affichage par défaut soit courrier entrant .
Pour obtenir un affichage correct des messages, je dois modifier l'encodage du texte de occidental à UTF ce qui est sans effet sur le sujet du message.
Les messages reçus d'autres applications hébergées sur le même serveur sont correctement affichés par thunderbird, j'imagine donc qu'il s'agit d'un problème de configuration au niveau d'Hubzilla mais où ?
Alexandre Hannud Abdo
  
Bonjour!

Hubzilla indique l'encodage des messages dans le corps du mail. Moi j'utilise Evolution et ça marche normalement. C'est étrange qu'il ne soit pas prise en compte par Thunderbird.

C'est aussi étrange que Thunderbird aïe une variante d'Occidental par défault quand UTF-8 est l'encodage universellement accepté depuis longtemps. Et c'est pour ça aussi que l'objet du message ne s'affiche pas correctement.

A mon avis tu devrais changer l'encodage par défaut vers UTF-8. Ça peut-être une configuration retenue de versions anciennes de Thunderbird, ou de ton système d'exploitation.
Aude decroissance
  
J'ai changé l'encodage tant par défaut qu'au niveau du dossier à UTF, le contenu des messages est affiché correctement mais pas le sujet. Ce qui est étrange est que si j’envoie une invitation sur une adresses gmail l'affichage est correct sur le webmail mais pas sur Thunderbird, sur une adresse Free c'est le contraire.
En fait ce n'est pas réellement gênant en ce qui concerne les notifications que je reçois mais j'aimerais être sur que les invitations ou tout autre message adressé à un tiers soient toujours lisibles.
Alexandre Hannud Abdo
  
Ça a l'air d'un bug chez Thunderbird, ou chez ton système qui peut avoir des réglages anciennes non-UTF8... Tu l'as mis à jour ? Et essaye de regarder si le même se passe avec d'autres installations de Thunderbird. Si oui, il peut etre utile d'ouvrir un bug report dans https://github.com/redmatrix/hubzilla/issues ou écrire (en anglais) au @Hubzilla Support Forum
Aude decroissance
  
Ours NoirOurs Noir a écrit publication qui suit Sat, 06 Jan 2018 13:20:54 +0100
Aude decroissance
  
Guillaume ForcierGuillaume Forcier a écrit publication qui suit Sat, 06 Jan 2018 10:52:47 +0100
Image/photo

L'imminence de l'effondrement global
"Le scénario « modèle standard » (business-as-usual ou BAU) des « Limites de la croissance » (« Limits To Growth », LTG), produit il y a environ quarante ans, correspond bien avec les données historiques qui ont été mises à jour pour cet article. " [...] "[...] les données issues des quelques quarante années depuis la parution de l’étude LTG indiquent que le monde suit de près le scénario BAU." [...] "Avec une part significative du capital qui va vers l’extraction des ressources, il n’y a plus suffisamment de capital disponible pour remplacer entièrement l’obsolescence des machines et du capital dans le secteur industriel lui-même. Par conséquent, malgré une activité industrielle accrue essayant de satisfaire les multiples demandes de tous les secteurs et de la population, la production industrielle réelle (per capita) commence à chuter précipitamment à partir de 2015, alors que la pollution générée par l’activité industrielle continue de croître. La réduction des apports de l’industrie à l’agriculture, combinée aux impacts de la pollution sur les terres agricoles, conduit à une chute des rendements agricoles et de la nourriture produite par habitant." De même, les services (par exemple, la santé et l’éducation) ne sont pas maintenus à leur niveau par manque de capital et d’intrants. La diminution de l’offre de services et de nourriture per capita induit une augmentation du taux de mortalité aux alentours de 2020 [...].

La population mondiale chute alors, d’environ un demi-milliard d’individus par décennie, à partir de 2030 environ. Après l’effondrement, le résultat du modèle World3 pour le BAU (fig. 1) montre que le niveau de vie moyen de la population totale (richesse matérielle, nourriture et services per capita reflétant essentiellement les conditions de type OCDE) ressemble à celui observé au début du 20ème siècle. Les implications du scénario BAU sont sévères : la fig. 1 illustre l’effondrement global du système économique et de la population. Cet effondrement est essentiellement causé par les contraintes sur les ressources (Meadows et al., 1972), suivant la dynamique et les interactions décrites ci-dessus." [...] http://loic-steffan.fr/WordPress3/leffondrement-global-est-il-imminent/ #effondrement #societe #civilisation #ecology #climat #production #capital #sante #population #effondrement #ecologie #croissance #decroissance #economie #economy #production #consommation #pollution
Aude decroissance
  
Mr MondialisationMr Mondialisation a écrit publication qui suit Wed, 03 Jan 2018 09:03:35 +0100
La jeunesse de Bogotá : du crime à la résurrection culturelle

Bogotá reste sans aucun doute l’une des villes les plus dangereuses au monde. Si la vie en Colombie est plus paisible aujourd’hui, la violence subsiste. Mais le dynamisme de la jeunesse démontre à quel point le pays persiste sur la voie d’un avenir plus serein qu’hier. Rencontre sur la route avec deux jeunes colombien décidés à faire vivre leur projet et donner un sens à la collectivité.

Les touristes sont avertis : l’extrême prudence est exigée à Bogotá en dépit des évolutions remarquables de ces dernières années en matière de sécurité. La Colombie reste gangrénée par la criminalité, les trafics de drogue, les kidnappings, les braquages et les vols. Le processus de paix avec l’ex-guérilla des FARC est sur de bons rails, mais sur le terrain, la criminalité est encore palpable. L’avis de voyage du département d’état américain est sans équivoque : « les signes extérieurs de richesse restent la première cible des criminels. La plus grande menace en ville est d’utiliser son smartphone ostensiblement. Les attaques les plus fréquentes sont les agressions, le vol de téléphone, la fraude à la carte de crédit et les braquages. Ces criminels de rue travaillent en bandes. Ces hommes utilisent en général des couteaux et des armes à feu. Il n’est pas rare que les victimes soient sérieusement blessées ou tuées quand elles résistent. » (source).

Image/photo



On comprendra donc aisément à quel point le voyage à Bogotá est particulier. D’autant que les locaux redoublent d’attention à notre égard : « rangez votre téléphone », « ne sortez pas la caméra ici », « ne prenez pas un taxi au hasard, je vais en appeler un pour vous », « vous pouvez marcher dans cette rue, mais attention pas la suivante, c’est trop dangereux » sont quelques uns des conseils donnés par des habitants. Cela dit, à l’image de toute la Colombie en chemin vers la paix, vivre à Bogotá est aujourd’hui un peu plus « safe » que par le passé. Les crimes les plus graves (homicides, extorsions et enlèvements) sont en forte baisse et la ville semble portée par un vrai souffle positif, si bien qu’elle est citée en exemple à suivre ailleurs en Amérique latine.

Lors de notre passage, un peu au grès de nos rencontres, deux projets à caractère positifs vont retenir notre attention.

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation

Latin Latas : mettre les déchets en musique

Nous poussons les portes de la maison Latin Latas, un petit centre culturel de quartier né il y a 7 ans grâce au dynamisme d’Andrea. Andrea Defrancisco, 37 ans, a décidé de conjuguer sa passion (la musique) et ses convictions sociales et politiques pour en faire un métier. Au contact de jeunes défavorisés de la capitale, elle a voulu donner du sens à son talent musical en recyclant les déchets des poubelles de Bogotá et en construisant des instruments de musique à partir de ceux-ci. À ce jour, une vingtaine d’instruments de musique originaux ont été créés.

Plus qu’un lieu culturel, Latin Latas mène un travail communautaire et social auprès des publics fragilisés et des jeunes, victimes du conflit armé. C’est aussi devenu un vrai groupe de musique de 4 personnes qui parcourent le monde pour sensibiliser sur des thèmes comme la consommation responsable, la défense des droits des animaux, les semences, l’eau, le vélo,… Avec l’art et la musique, le message qu’ils veulent faire passer au monde est : « Prendre soin de la vie » ! et éventuellement éloigne un maximum de jeune de la criminalité.

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation



Latin latas, Comparsa SONIDOS RECICLADOS
parLatin LatassurYouTube

Sin palabras : Un café pour personnes malentendantes.

Quelques rues plus loin, nous nous arrêtons dans un petit café d’apparence banal. Mais ce qui s’y trouve est en réalité exceptionnel. C’est une première en Colombie et seulement le 6e dans le monde (après l’Angleterre, l’Espagne, la France, le Canada et le Nicaragua) : un caféà destination des individus sourds et muets.

Cristian Jean Pierre Melo est fier de son idée. Depuis toujours, il est très sensible à cette thématique. Avec sa sœur et sa femme, ils ont décidé de se lancer dans l’aventure il y a 4 mois et le succès est déjà au rendez-vous : « il y a énormément de personnes sourdes qui viennent, mais également beaucoup de gens valides qui sont heureux d’en apprendre plus sur la vie des personnes malentendantes. Et, cette fois, ce sont les personnes valides qui doivent s’adapter au monde de la surdité et pas l’inverse ! »

Ici, les malentendants sont donc rois, et cette inversion de rôles n’a rien de péjoratif dans ce lieu unique en son genre. On y communique avec les mains, sans paroles « sin palabras ». Il y a même un interrupteur à côté de chaque table pour signaler au serveur que l’on est prêt à passer sa commande. Un vrai bol d’air pour ces personnes qui peinent souvent à bénéficier de structures adaptées. Pour une fois, c’est à« nous » de nous adapter au mode de vie d’une personne handicapée. Et l’expérience est profondément intéressante. Selon l’Institut national pour sourds, 1% de la population colombienne est atteinte de surdité, soit tout de même 455 718 personnes !

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation

Image/photo


Photographie : Pascale Sury / Mr Mondialisation

Ces deux initiatives lumineuses au cœur d’une ville au passé sombre offrent un éclairage nouveau sur Bogotá et la Colombie en général. Certes, ces projets donnent une toute petite idée de la lente renaissance rencontrée par la ville qui connait un taux de criminalité le plus bas enregistré au cours des 40 dernières années ! (25,9 homicides pour 100 000 habitants). Le travail de fond reste entier. Puisse la jeune générer perpétuer ce virage pleinement engagé vers une société plus sereine.

– Pascale Sury & Mr Mondialisation
Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé. 😉 Source : eltiempo.com / latinlatas.com / SinPalabrasCafeSordo

\#colombie #rencontre #social #voyage
Cet article est disponible ici: https://mrmondialisation.org/la-jeunesse-de-bogota/
Aude decroissance
  
Mr MondialisationMr Mondialisation a écrit publication qui suit Mon, 01 Jan 2018 12:31:15 +0100
Ce belge a tout quitté pour créer un Monde Nouveau : "là où tout est possible"

Et il l’a vraiment fait ! C’est l’histoire pas si ordinaire d’un utopiste assumé, un jeune Belge qui n’a pas froid aux yeux et son idée folle : créer un nouveau monde ! un petit lopin de terre où l’Humain et la nature vivent en équilibre, avec le rêve de devenir auto-suffisant mais connecté. Plusieurs années après, il est fier de nous présenter son Monde Nouveau en Colombie. Rencontre avec Philippe Bekaert.

Philippe Bekaert vient juste d’avoir 30 ans. Malgré“la folie de la jeunesse”, comme il dit, il prouve surtout qu’il a de l’aplomb et une solide maturité pour avoir créé ce petit paradis unique au monde ! Ex-jardinier indépendant à Bruxelles, Philippe était fatigué de « bosser » 14h par jour sans autre but que de travailler. Papa flamand, maman française, il a grandi à Courtrai et a fait ses études d’économie à Lille en français. C’est là qu’a germé l’envie d’un autre modèle plus respectueux de la nature et des communautés locales. Alors, pour donner plus de sens à sa vie, il est parti à l’âge de 27 ans et il ne savait absolument pas où il allait s’installer. Un choix audacieux… Aujourd’hui, après des années de travail pour tout reconstruire, il peut nous dire “Bienvenue à Mundo Nuevo, là où tout est possible”.

Image/photo



Image/photo


Photographies : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

Situé dans la Sierra Nevada de Santa Marta (au nord de la Colombie), juste au-dessus de Minca, Mundo Nuevo (du nom de cette vallée) est une ferme biologique et une auberge, dédiées à la durabilité et à l’éducation à travers la préservation des ressources naturelles de la terre. Projets de permaculture, de reforestation, de réserve naturelle, préservation de l’eau des montagnes, apiculture, recyclage très poussé, tout ce petit monde est animé par la nécessité d’une vie durable et la volonté d’avoir un impact positif sur son environnement. Le rêve ? Atteindre l’auto-suffisance tout en assurant l’emploi à long terme d’ici peu. Un rêve qui tient largement la route.

Philippe nous accueille les pieds nus, connectéà la terre, avec sa longue barbe. Il a d’ailleurs fait le pari de se raser la barbe uniquement le jour où Mundo Nuevo serait auto-suffisant. En attendant, il vit dans sa petite cabane en bois construite il y a deux ans avec des matériaux de récupération et du bois offert par la forêt, tel Robinson Crusoé : “Le changement vient de soi-même. Tout le monde doit participer au changement. On n’a plus le temps d’attendre. Il est urgent de bouger. L’économie, comme on l’envisage, ne prend pas en compte le bien-être de la communauté et le respect de la nature. Ici, on essaie d’avoir un équilibre au niveau du respect de la communauté et de la nature. Notre système ne peut pas perdurer comme cela, comme le modèle économique actuel.” nous confie-t-il.

Image/photo



Image/photo


Philippe et sa cabane / Photographie : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

En accueillant des voyageurs dans son “hostel” ultra-minimaliste, Mundo Nuevo se donne les moyens de concrétiser ses idées ainsi que l’emploi de 18 locaux à temps plein. C’est le noyau de son activité permettant de structurer l’ensemble de son monde. Le reste des bonnes énergies vient des nombreux volontaires qui décident de venir passer un peu de temps et de s’inspirer de cette expérimentation singulière. Tous les jours, 25 personnes s’activent dans la propriété et vivent en communauté : “nous voulons faire de Mundo Nuevo un think-tank, un incubateur, un lieu d’exposition de la vie durable!”. La ferme accueille et encadre de jeunes porteurs de projets à caractère « positifs » comme Katrina, américaine et son projet de savon naturel “sierra sana” ! Mundo Nuevo est devenu un petit laboratoire pour un monde nouveau et auto-suffisant.

Les 4 grands principes de Mundo Nuevo sont l’eau, l’alimentation, la stabilitééconomique et l’énergie. Le tout animé par l’éducation, la sensibilisation et la communauté. “Sans eau, il n’y a pas de vie. Mundo Nevo a la chance d’avoir une source d’eau. La stabilitééconomique nous vient grâce aux voyageurs qui résident ici. L’indépendance énergétique, c’est juste un investissement. Il reste donc l’alimentation et c’est le gros morceau. Notre but final pour une alimentation durable est de cultiver et produire tout ce que l’on consomme, excepté le sel ! Avec un modèle de permaculture pour la production de tous les fruits, légumes, herbes aromatiques et épices, graines, huile d’avocat, plantes médicinales, noix, champignons, oeufs, etc…” Côté cuisine, c’est nourriture végétarienne pour tout le monde !

Image/photo



Image/photo


Rosita / Photographie : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

L’objectif est titanesque mais pas impossible sur ce flanc de montagne de 49 hectares, étendu entre 550m et 1150m d’altitude et traversé par 2 petits cours d’eau. Une situation qui offre une large période de récolte sur 3 espaces de potager et plusieurs microclimats. Sans pour autant transformer la montagne en zone de culture, Mundo Nuevo travaille aussi pour préserver les parties sauvages de son environnement, protéger les pentes dégradées par l’érosion et améliorer le rendement de la plantation de café et du magnifique verger donnant des avocats, des papayes, des citrons, des mangues, des fruits de la passion, des goyaves, des mandarines, de la canne à sucre,…

La Culebrera, un des 3 jardins de la zone est méticuleusement entretenu par Léandro, Belge de 27 ans qui a étudié l’agronomie à Gembloux. Il travaille aussi selon les principes de la permaculture et l’aide des abeilles de ses ruches. Il vit là en solitaire, à quelque centaines de mètres en aval de la ferme principale. Mais aussi, avec l’aide régulière de l’équipe et des volontaires. « On vit vraiment avec les cycles du soleil et de la lune ici, je n’ai pas besoin d’électricité. C’est agréable de vivre avec peu, tu te rends compte au final que tu peux trouver ton bonheur dans des choses vraiment très simples. Quand tu le vis, tu l’intègres profondément, c’est un rêve que j’ai depuis tout petit, je suis heureux de le réaliser ! J’ai terminé mes études d’ingénieur pour me retrouver en plein milieu de la jungle avec tout ce dont j’ai besoin. On est dans un moment du développement humain qui est clé, on prend de plus en plus de vitesse dans notre société, c’est maintenant qu’il faut faire des choix judicieux car on a déjàété un peu trop loin dans le processus de dégradation de l’environnement. »

Image/photo


Alice – Philippe et Dimitri / Photographie : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

Image/photo


Nico / Photographie : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

Image/photo


Marta / Photographie : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

Mundo Nuevo est une communauté dynamique et inspirante où se côtoient des individus plein d’optimisme et de réalisme dans l’avenir. Il a aujourd’hui une organisation sociocratique dans laquelle chaque membre a voix au chapitre et a des responsabilités différentes mais une valeur et une rémunération égalitaire. Chaque semaine, après le repas du soir, ils se rassemblent pour débattre des grands projets et prendre des décisions ensemble. Philippe, même s’il restera toujours à la base de ce projet, a arrêté d’être le “chef” pour devenir un membre de la communautéà part entière.

Et cette belle équation ne serait pas parfaite si elle n’intégrait pas les gardiens de cette montagne : la communauté des indiens Wiwas. Ils ont bâti ensemble le projet du village indigène, Awindua. Un petit village traditionnel, à côté de la ferme, dans lequel la communauté vit et tente de promouvoir sa culture menacée et les traditions de ces familles : la production artisanale et organique de panela et de sacs traditionnels. Ici, la présence des différentes communautés ne pose de problème à personne. Nous sommes accueillis sur place par deux indiens tout habillés de blanc : Luntana Gil Alberto, 21 ans, devenu un ami de Philippe Bekaert, et son grand oncle, Jacinto Gil Daza, 64 ans et Mamo (guide spirituel, sage de la communauté). “On fait partie d’un même monde. On est sur la même planète, donc, collaborons ensemble”, explique Luntana. “J’ai énormément appris au contact des Occidentaux.”

Image/photo



Image/photo


Luntana Gil Alberto et Jacinto Gil Daza / Photographie : Pascale Sury pour Mr Mondialisation

Le sage prend alors la parole en Damana, la langue indigène des Wiwas. “Il faut prendre soin de la terre, de la Pachamama, de la terre mère, de la mère nature. Arrêter de gaspiller les minerais, de polluer le fleuve,…Être plus respectueux de la terre. Arrêter de détruire les éléments naturels.” On comprend rapidement pourquoi le projet de Philippe Bekaert a parfaitement trouvé sa place dans la région.

Quand on rayonne, forcément on inspire son entourage. Valérie, la mère de Philippe, la cinquantaine, va également venir s’installer bientôt dans ce petit coin de paradis. Dernier élément symbolique, et pas des moindres, l’endroit était utilisé dans le passé par les guérilleros et les paramilitaires pour leurs activités. Un lieu de guerre donc, que Philippe a transformé en un endroit de paix, de partage et de communion. On souhaitera également au reste du monde à renaître de ses cendres pour trouver un chemin beaucoup plus équilibré et sage.
En complément : www.mundonuevo.com.co

\#alternative #colombie #communaute #monde #mundo-nuevo #nouveau
Cet article est disponible ici: https://mrmondialisation.org/ce-belge-a-tout-quitte-pour-creer-un-monde-nouveau/
Aude decroissance
  
Collectif Créatif du CastellasCollectif Créatif du Castellas a écrit publication qui suit Wed, 27 Dec 2017 18:33:26 +0100
http://www.collectifcreatifcastellas.org[/url]']Semaine "Créer ou intégrer un Ekolieu" d'Avril 2018
Semaine "Créer ou intégrer un Ekolieu" d'Avril 2018

Lundi 9 Avril, à 9h débute une semaine de rencontre, [i]d'étude et d'expérimentation autour des processus de transition et d'autonomie destinés à la création d'Ekolieux,[/i]

C'est le moment idéal pour découvrir la proposition du CCC, expérimenter une vie collective, partager nos expériences, mais aussi participer à l’expérimentation de ce type d'initiative !

Animés par les membres Moteurs de l'association, le programme comporte des ateliers, des séances d'études et des temps de partage ...

Chacun-ne dispose d'espaces privés, de temps libre et de la possibilité de faire des proposition ou de mener des actions autonomes.

Nous mènerons plusieurs chantiers sur le bâtiment et les espaces extérieurs ainsi que des ateliers sur les divers aspects des démarches de transition.

Nous échangerons autour des questions de résilience, de gouvernance et de gestion des projets. L'objectif est d'aborder les multiples aspects de la création et du développement d'ekolieux ou plus généralement de projets collectifs, en expérimentant ensemble et concrètement les outils proposés au Castellas.

Cette année, nous avons choisi "la transition" pour thème de ces cycles de rencontre car nous souhaitons participer au lancement d'une dynamique sur notre territoire et proposer aux stagiaires de s'y associer.

Il est possible de s'inscrire à l'ensemble des ateliers de la semaine, de bénéficier ainsi du statut de membre Actif et du montant réduit de participation aux frais.

Location:

3, impasse du Castellas, 30160, Besseges

    

Comprendre le projet et le fonctionnement
Pour se documenter sur les buts du projet et sur son fonctionnement actuel.     
    

Programme des rencontres
Le calendrier des cycles de formation à la transition et l'autonomie
    




dscn5254_0.jpg

Image/photo





sam_0133_2.jpg

Image/photo





dscn6048_0.jpg

Image/photo





dscn6019.jpg

Image/photo





dscn5204.jpg

Image/photo





img_20140504_111817.jpg

Image/photo



Categories:

rencontre
Formation
Activité

Geocoded Location:

POINT (4.0958814 44.293052)

Event Date:

  avr  
  09  

Parents:

Créer ou intégrer un Ekolieu
Quel avenir pour la ZAD

Aude decroissance
  
Notre-Dame-des-Landes : appel à mobilisation le 10 février 2018

Aude decroissance
  dernière modification : Sun, 24 Dec 2017 11:14:23 +0100  
Bus pour la mobilisation du 10 février à Notre Dame des Landes (à partir de Toulouse)
Salut ! Ceci est un mail à faire tourner !!
Communiqué de presse du mouvement anti-aéroport - vendredi 15 décembre 2017 :
Le mouvement anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a pris acte du rapport des médiateurs et attend la décision du gouvernement. Quelle que soit cette décision, l'ensemble du mouvement appelle à une mobilisation sur la ZAD, le samedi 10 février, date de l'échéance de la Déclaration d'Utilité Publique (DUP). Alors, on part ensemble avec le Totocar ??!! Et on anticipe pour le bon déroulement de ce déplacement collectif ! Nous avons mis une option pour réserver le bus pour le week-end du 10 février mais afin de savoir si nous la maintenons, il faut voir s'il est possible de le remplir ! Alors ce mail est aussi une sorte de "sondage" pour se compter ! Pour ce faire, envoyer un mail à : collectif31zad@gmail.com Très important donc de nous contacter pour nous informer de votre intention de faire le déplacement. Attention à bien noter bus 10 février dans l'objet du mail !!! Concernant le voyage : il est prévu de partir de Toulouse le vendredi 9 février vers minuit (donc arrivée le samedi matin à NDDL), et de repartir le samedi soir vers minuit (pour arriver à Toulouse le dimanche matin).
L'aller retour reviendra à environ 22 euros par personne + une participation libre en fonction des possibilités de chacun.e pour l'association et/ou pour les personnes qui ont peu de moyens (le collectif ZAD 31 pourra soutenir financièrement les personnes qui en ont besoin, autant que possible, à solliciter par la suite). Autre chose très importante pour maintenir la résa du bus : 2 conducteur.trice.s ! Donc personnes détentrices du permis transport en commun - permis D Alors activation des réseaux afin de voir si, autour de nous, on ne connaîtrait pas une personne intéressée par cette mobilisation et qui pourrait donc partager la conduite (même adresse mail si vous avez des infos).
Dernière chose : en février, il fait froid et humide sur la ZAD logique mais bon pour dire prévoir des vêtements chauds, et un rechange sec pour le retour ! Mais nous verrons pour le trousseau ;-)
et les détails de ce qui est prévu sur place en janvier !

Contacts
Acipa : D. Fresneau 06 71 00 73 69
Coordination des Opposants : G. Coiffard 06 80 84 19 89
Naturalistes en lutte JM Le Dean 07 69 40 45 75
COPAIn : C. Bouligand 06 21 04 76 84
Zadpresse : +33 6 95 06 81 49
Aude decroissance
  
a écrit publication qui suit Wed, 30 Nov 2016 20:10:20 +0100
Transport de marchandises : changeons d’ère !
Transport de marchandises : changeons d’ère !

Dans cette vidéo on voit la casse du fret ferroviaire entreprise en France depuis plus de 20 ans, elle montre l’abandon des infrastructures existantes pourtant nécessaires à toute relance de l’activité ferroviaire, pour peu qu’il y ait une vraie politique de modernisation de la technique,d »innovation dans les matériels roulants, la remise à plat des procédures et des moyens pour adapter les services aux nouveaux besoins.



Transport de marchandises : changeons d'ère ! | Freight transport: let's call in a new era!
parCE FRET SNCFsurYouTube

La SNCF devenu opérateur multimodale avec ses filiales (dont Géodis) est soumise aux vents contraires de la dérégulation du fret. Sa boussole n’est plus le développement du rail mais d’écumer les secteurs de transport les plus rentables.

La politique des gouvernements successifs a toujours été de favoriser la route au détriment du rail :
  • autorisation de circulation des camions de 44T, et peut être bientôt de 60T
  • abandon de l’écotaxe,et moindre taxation du diésel
  • dumping social généralisé avec les travailleurs détachés chez les routiers, avec maintenant l’explosion du transport par camionnettes observée dans les Alpes permettant une grande flexibilité tout en contournant la réglementation du travail imposée aux PL, en circulant 7J/7 et 14h-18h/j, en empruntant les routes départementales, en minimisant les péages d’autoroute,
    non prise en compte des externalités dans le coût des transports routiers ( accidents, pollution, embouteillage,bruits, usure des chaussées etc )
  • construction d’infrastructure routière en concurrence avec le rail ( la construction du deuxième tube du tunnel du Fréjus va permettre de fluidifier le trafic routier alors que rien n’est fait pour le développement de l’AFA )
Faute d’une politique forte en faveur du rail la part de celui-ci continue de chuter à moins 9% en France.

Même les projets d’autoroutes ferroviaires sont abandonnés comme par exemple l’autoroute ferroviaire atlantique pourtant sur un réseau de plaine.

Pire l’exploitant de la liaisons Figuéras-Perpignan est en faillite 5 ans seulement après sa mise en service. Avec un coût de 25 millions d’€ /au Km et un potentiel 10000 PL/J, la comparaison avec le tunnel de base du Lyon-Turin au coût de 150 millions d’€/km au Km et un potentiel de 3300 PL/J, montre que la faillite du Lyon-Turin est annoncée, avant même d’avoir commencé.

Le discours sur le transfert modal des promoteurs du Lyon-Turin est le cache sexe de la casse du fret ferroviaire. Il accrédite l’idée qu’il suffirait de construire des infrastructures pour redonner un avantage compétitif au rail, sans s’attaquer au problème à la distorsion de concurrence entre le route et la rail,qui entrave la modernisation de celui-ci.

NO TAV Maurienne
Aude decroissance
  dernière modification : Sat, 02 Dec 2017 13:32:28 +0100  
La décroissance est un mouvement qui vous intéresse ? Rejoignez-un des groupes locaux dans la région, Toulouse, Lozère, Cévennes, Ariège, etc ...

Création d’un groupe "Décroissance Occitanie Cathare"

Nous sommes quelques personnes qui envisagent la création d’un groupe Décroissance en Ariège/Aude, le nom envisagé est Occitanie Cathare mais reste modifiable. Si vous êtes intéressés vous pouvez laisser un commentaire sur cette page, nous envoyer un mail ou bien nous rencontrer lors de différentes manifestations (fêtes de l’arbre, foires bio, alternatiba ...) sur les quelles nous seront présents et qui seront annoncés sur le site decroissance-poc.org   (...)

Présence le 3 décembre 2017 à la fête de l'arbre de Lagrasse (11) sur le stand de la revue "Fruits Oubliés"
Aude decroissance
  
w6pdqiomzudethu9w6pdqiomzudethu9 a écrit publication qui suit Sat, 25 Nov 2017 19:45:44 +0100
Au royaume de l’hypocrisie … les costards cravates en sont les émirs
On vient d’apprendre qu’un accord, signé le mardi 21 novembre entre l’Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB), Qatari Diar Vinci Construction (QDVC) et Vinci, promet d’assurer les droits humains sur le lieu de travail, le logement, l’équité des conditions de recrutement… des travailleur.ses employé.es sur les chantiers des futurs stades de la coupe du Monde de football au Qatar.

L’accord entre le Qatar, Vinci et l’IBB a été signé au siège de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Genève par Ambet Yuson, secrétaire général de l’IBB, Franck Mougin, DRH de Vinci, et Philippe Tavernier, directeur général de QDVC.

C’est sûr, ils ont l’air tous très satisfaits en posant pour la photo.

Image/photo

Depuis que furent révélées les pratiques d’esclavage pratiquées sur ces chantiers, Vinci a continué d’engranger les profits sans que l’Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) lui fasse grand mal. Pas de campagne internationale de boycott, pas de manifestations, pas d’attaque au portefeuille (que seule ces dirigeants et actionnaires peuvent entendre) par la mobilisation des salariés Vinci à travers le monde.

Rien, Nada, peau de balle !

Du Qatar à Notre-Dame-des-Landes, Vinci tisse sa toile, au mépris des travailleur.ses, des habitant.es et de leur environnement naturel, pour le seul profit de dividendes sonnants et trébuchants. Et quand on trouve que la boîte va trop loin, on lui demande de signer un bout de papelard, où elle « PROMET » de s’auto-contrôler !

Avec une Internationale des travailleurs et travailleuses (IBB) de cette nature, les costards cravates peuvent continuer à se taper dans le dos en se gobergeant de la naïveté de celles et ceux qui veulent encore croire aux promesses de redistribution du Grand Capital.

Sources : https://zad.nadir.org/spip.php?article4918

#zad #nddl #capitalisme #vinci #qatar
Journées de l'Arbre de la Plante et du Fruits 2017

Aude decroissance
  
Accueil association Dimanches Verts
Association Dimanches Verts
Image/photo
Aude decroissance
  
✪φ SтeғOғғιcιel φ✪✪φ SтeғOғғιcιel φ✪ a écrit publication qui suit Wed, 15 Nov 2017 16:57:24 +0100
/!\ #CHALLENGE /!\
Image/photoSuite à un petit défi avec @Vincent Valentine, qui dit qu’il est impossible d’avoir 10000 repartages sur Diaspora*, je voulais lancer le test !

Repartagez ce post au moins 10000 fois !!!
Est-ce possible ?

Image/photoFollowing a small challenge with @Vincent Valentine, who says that it is impossible to have 10,000 repartages on Diaspora*, I wanted to launch the test!

Share this post at least 10,000 times!!
Is that possible?

Image/photoNach einer kleinen Herausforderung mit @Vincent Valentine, der sagt, dass es unmöglich ist, 10.000 Repartagen auf der Diaspora zu haben, wollte ich den Test starten!

Teile diesen Beitrag mindestens 10.000 Mal!!
Ist das möglich?

Image/photoDespués de un pequeño desafío con @Vincent Valentine, quien dice que es imposible tener 10.000 reparaciones en Diáspora*, ¡quería lanzar la prueba!

Comparte este mensaje por lo menos 10.000 veces!!
¿Es eso posible?

Image/photoDopo una piccola sfida con @Vincent Valentine, che dice che è impossibile avere 10.000 riparazioni sulla Diaspora*, volevo lanciare il test!

Condividi questo post almeno 10.000 volte!!
E’ possibile?

#10kshare #10000 #InventeTaBarbie #Reshare #Défi #Challenge #Herausforderung #Desafío #Sfida #Partage #Diaspora

[Translate by Deepl]
Aude decroissance
  
Mr.G.Mr.G. a écrit publication qui suit Fri, 27 Oct 2017 14:32:28 +0200
Aude decroissance
  
LEKUKLEKUK a écrit publication qui suit Sun, 08 Oct 2017 08:01:38 +0200
Centrale vendue séparément...
Image/photo